Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Méditation

le vendredi 7 mai 2010

5ème semaine du temps Pascal


A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera.
Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. »  (Jean 15, 12 – 17)

Quand Jésus nous dit : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. », je suis surpris ! Je pensais que le plus grand amour était de donner sa vie pour ses ennemis !
Comment se fait-il que l’amour est plus grand en donnant sa  vie pour ses amis que pour ses ennemis ?
Pour comprendre cela, il nous faut regarder Jésus, car lui seul peut nous aider à comprendre cette parole. C’est en regardant Jésus vivre et donner sa vie que nous allons comprendre ce que veut dire Jésus ; et pourquoi il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
Si nous retraçons l’histoire du chemin de pardon, de l’amour et du don, nous trouvons plusieurs étapes :
  • Il y avais dès la première alliance la loi du Tallion qui disait : « oeil pour oeil et dent pour dent » ce qui était déjà un progrès, pour arrêter la chaine de la violence. Tu ne feras pas plus que ce que l’on t’a fait.
  • Jésus en reprennant cette loi du Tallion dira « Vous avez appris qu’il a été dit : Oeil pour oeil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t’emprunter. » (Matthieu 5, 38 – 42). Jésus dépasse la loi du Tallion, il ne s’agit plus de rendre le mal pour le mal, mais de faire le bien pour le mal. Une parole des proverbes dit « Si ton ennemi a faim, donne-lui du pain à manger, s’il a soif, donne-lui de l’eau à boire,  car ce sont des charbons ardents que tu amasses sur sa tête, et le Seigneur te récompensera » (Proverbes 25, 21 – 22). Le but là est de changer l’autre de le toucher en faisant le bien, mais il reste bien un ennemi et je ne l’aime pas forcément !
  • Dans le verset suivant de Matthieu 5,  Jésus dira : « Vous avez appris qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent », (Matthieu 5, 43 – 44). Jésus nous entraine plus loin, il s’agit ici d’aimer les ennemis.
  • Mais aujourd’hui dans l’évangile Jésus va encore plus loin, car il n’y a plus d’ennemis; Jésus n’a pas d’ennemis, on peut se faire ennemi de Jésus, se considérer ennemi de Jésus, mais lui nous regarde comme un ami. Il dira à Juda qui le trahi :  « Mon ami, fais ta besogne. » (Mt 26, 50).
Nous avons vraiment à méditer cette parole : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». C’est la manière d’aimer de Jésus, le secret du plus grand amour ! Regarder toute les personnes comme amis, car Jésus les regarde comme des amis. En Dieu il ne peut y avoir d’ennemis car Dieu n’est qu’amour. Dieu se fait ennemi du péché, mais aime le pécheur comme un ami. Il nous appelle a entrer dans cette amitié.
Quelle conversion pour notre regard si prompt à juger, voir à condamner !
Jésus regarde comme ami même ceux qui le rejette car il a un regard d’espérance sur chacun, il voit ce qui est beau en nous, il ne s’arrête pas à l’apparence.
Nous avons vraiment besoin de l’Esprit Saint pour connaitre  cette manière d’aimer. C’est tellement plus reposant d’aimer que de haïr… faisons nous du bien en aimant !
Merci
Jean Michel Bernier

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.”

  1. Arline Sookahet Says:

    Bonjour Jean-Michel, suis contente de savoir que tu es parmi les frères et la petite soeur mauricienne à Lyon :) Comme cette méditation est bien appropriée en ce lendemain des résultats des élections à Maurice… en effet il y en a beaucoup d’entre nous qui sommes peut-être déçus des résultats mais le Seigneur vient nous dire de nous aimer les uns les autres, comme Lui nous a aimés – merci de nous inviter à cette conversion du regard sur les autres. Reçois les amitiés de Benjamin et de moi-même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :