Les derniers seront les premiers

Méditation

Le mardi 2 mars 2010

2ème semaine de carême

Alors Jésus déclara à la foule et à ses disciples :
« Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Pratiquez donc et observez tout ce qu’ils peuvent vous dire. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas.
Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ; ils aiment les places d’honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues, les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n’avez qu’un seul enseignant, et vous êtes tous frères.
Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est aux cieux.
Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n’avez qu’un seul maître, le Christ.
Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.
Qui s’élèvera sera abaissé, qui s’abaissera sera élevé.  (Matthieu, 23, 1 – 12)

La grande différence entre Jésus et ceux qui enseignent en Israël, les scribes et les pharisiens, c’est que pour lui :  parole et action marchent ensemble.

Quelle est la cohérence entre mes paroles et mes actions ?

Ceux qui sont appelé à conduire à Dieu retiennent pour eux l’attention. ils sont au centre !

Un proverbe chinois dit : « quand le sage montre la lune l’idiot regarde la doigt ! » Nous sommes invité à la sagesse pour montrer la source; ici la faute n’est pas sur ceux qui regardent et cherchent vraiment Dieu, mais sur ceux qui sont appelé à montrer le Seigneur.

Nous sommes invité dans toute notre attitude a montrer celui qui est la source de tout, le vrai enseignant, notre maitre et notre Père, et à ne rien garder pour nous de ce qui est à Dieu.

Nous partageons bien sûr la mission de Dieu, mais avec humilité, sans oublier qu’il est la source. Si nous sommes parfois devant les autres, c’est pour montrer celui qui est au dessus de nous. Jésus passera sa vie à nous parler du Père dont il reçoit tout. Si Jésus est sans cesse tourné vers le Père, comment pourrions nous attirer à nous, et nous donner tant d’importance.

le secret pour découvrir notre richesse et combien nous sommes aimé, ce n’est pas de paraitre important, savant, ou compétant pour être aimé; car nous pourrions croire que Dieu nous aime pour ce que nous faisons de bien (c’est ce que pensaient les scribes et les pharisiens); le secret est plutôt dans notre faiblesse de voir que nous sommes aimé gratuitement car Dieu est Père, et il nous enseigne profondément par son Esprit Saint.

Faisons nous petit et nous verrons la grandeur de l’amour de Dieu pour nous ; car nous sommes petit et Dieu est grand en amour.

Se faire grand, c’est aller sur le chemin de l’éternelle insatisfaction; mais se faire petit, c’est avancer sur le chemin de l’émerveillement, de l’action de grâce.

Merci à chacun et chacune

Jean Michel Bernier

Méditation

Le lundi 1er mars 2010

2ème dimanche de carême

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :