Etre petit

Méditation

Le samedi 13 mars 2010

3ème semaine de carême


Jésus dit une parabole pour certains hommes qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient tous les autres :
« Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain.
Le pharisien se tenait là et priait en lui-même : ‘Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes : voleurs, injustes, adultères, ou encore comme ce publicain.
Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.’
Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : ‘Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis !’
Quand ce dernier rentra chez lui, c’est lui, je vous le déclare, qui était devenu juste, et non pas l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » (Luc 18, 9 – 14)

Il est facile de penser que nous devrions être le publicain qui est justifié, mais l »être vraiment est un travail de conversion qui prend toute la vie.

Le carême est un temps privilégié pour devenir ce publicain et quitter notre attitude de pharisien.

Si nons pensons que nous sommes ce publicain, alors c’est fini nous sommes vraiment dans l’attitude du pharisien, qui pense que les autres ne sont pas comme lui puisqu’il sont pharisiens !

L’humilité disait Ste Bernadette c’est comme un bon parfum, il n’y a que celui qui le porte qui ne le sent pas.

Le pharisien s’attribut le mérite des bonnes choses qu’il fait et il s’en glorifie. A l’inverse Marie rend grâce pour les merveilles que Dieu fait dans sa vie.

Qu’est ce qui nous intéresse l’oeuvre de Dieu ou bien l’oeuvre des hommes, mes oeuvres ?

Le publicain lui n’a rien fait de bien, mais il attend tout du Seigneur, il attend la manifestation du salut de Dieu, il attend que Dieu fasse son oeuvre dans sa vie; et il sera justifié parce que seul Dieu justifie.

L’homme ne sauve pas, il ne se donne pas le salut par ses oeuvres !

Regardons bien notre vie avant de penser que nous ne sommes pas le pharisien.

  • Quand une personne qui n’est pas venu à la messe depuis longtemps rentre à l’église, comment est-elle accueilli ? Si elle est mal habillé ou si elle a mauvaise réputation, comment est-elle regardé ? (j’ai entendu des personnes qui n’osaient pas rentrer à l’église à cause de regards qui ressemblent à celui pharisien !)
  • Quand je regarde ma vie et que je pense que je n’ai rien fait de très mauvais… ou que je justifie ce qui n’est pas bien, je ne suis pas dans l’attitude du publicain qui voit sa pauvreté. (Jésus vient pour les pauvres, n’ayons pas peur d’aller à la table des pécheurs, car Jésus y est !)
  • Parfois je ne dis rien sur les autres, mais je n’en pense pas moins !… c’est le jugement. (ne jugez pas et vous ne serez pas jugé nous dit Jésus).
  • Quand je considère que j’ai raison, quand je m’élève en abaissant les autres, alors je serai au plus bas dans le Royaume ! « Qui s’élève sera abaissé »
  • ….

il ne s’agit pas de faire semblant d’être petit, mais de l’être vraiment et même de trouver sa joie en étant petit. Ce n’est pas nous qui nous élevons mais celui qui sauve et justifie : « qui s’abaisse sera élevé ».

Merci

Jean Michel Bernier


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :