Jamais un homme n’a parlé comme cet homme !

Méditation

Le samedi 20 mars 2010

4ème semaine de carême


Jésus enseignait au temple de Jérusalem. Dans la foule, on avait entendu ses paroles, et les uns disaient : « C’est vraiment lui, le grand Prophète ! »
D’autres disaient : « C’est lui le Messie ! » Mais d’autres encore demandaient : « Est-ce que le Messie peut venir de Galilée ?
L’Écriture dit pourtant qu’il doit venir de la descendance de David et de Bethléem, le village où habitait David ! »
C’est ainsi que la foule se divisa à son sujet.
Quelques-uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui.
Voyant revenir les gardes qu’ils avaient envoyés arrêter Jésus, les chefs des prêtres et les pharisiens leur demandèrent : « Pourquoi ne l’avez-vous pas ramené ? »
Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé comme cet homme ! »
Les pharisiens leur répliquèrent : « Alors, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?
Parmi les chefs du peuple et les pharisiens, y en a-t-il un seul qui ait cru en lui ?
Quant à cette foule qui ne sait rien de la Loi, ce sont des maudits ! »
Parmi les pharisiens, il y avait Nicodème, qui était allé précédemment trouver Jésus ; il leur dit :
« Est-ce que notre Loi permet de condamner un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? »
Ils lui répondirent : « Alors, toi aussi, tu es de Galilée ? Cherche bien, et tu verras que jamais aucun prophète ne surgit de Galilée ! »
Puis ils rentrèrent chacun chez soi.  (Jean 7, 40 – 53)

Ceux qui écoute Jésus sont étonnés et touchés  par ses paroles :
Que ce soit les foules, ou les gardes qui sont venu arrêter Jésus, ou bien même Nicodème qui a rencontré Jésus précédemment ; aucun n’a été indifférent à la Parole de Jésus. « Les gardes répondirent : « Jamais un homme n’a parlé comme cet homme ! » »
Les Pharisiens ne vont pas écouter Jésus où bien si ils l’entendent, c’est pour le condamner, le juger et non pour l’écouter !
Est ce que je me suis laissé surprendre par la Parole de Jésus, par sa présence étonnante à ceux qui l’écoute, il ne donne pas de leçon, il ne fait pas la morale, il donne une Parole vivante qui est sa vie parce qu’il est lui-même cette Parole vivante.
Le Père n’a donné qu’une Parole, c’est son Fils…
Voir Jésus c’est voir le Père, mais entendre Jésus, c’est entendre le Père…
Quand Jésus ouvrait la bouche, ou posait un geste, (car les gestes de Jésus sont vraiment des Paroles pour nous), l’Esprit Saint était à l’œuvre, et le Père se donnait dans cette Parole du Fils, Dieu se manifestait pleinement …
J’ai reçu au baptême l’Esprit Saint pour reconnaitre la Parole de Dieu, pour me laisser travailler et transformer par elle !
  • Est-elle ma nourriture quotidienne, car l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu nous dit Jésus ?
  • Suis assez humble pour me laisser surprendre par le Christ, par sa Parole ?
  • Suis assez petit pour m’émerveiller du Christ ?
Aujourd’hui je peux écouter le Christ, sa Parole comme si c’était la première fois, car avec Jésus la Parole est toujours nouvelle !
Il ne s’agit pas d’en savoir beaucoup, de retenir beaucoup de chose, mais seulement d’accueillir ce mot, ce verset, ce regard qui me touche et en vivre durant la journée qui vient, c’est une bonne manière d’être avec le Christ que d’entendre sa Parole et de la porter comme un trésor.
Ne perdre aucune Parole du Bien Aimé car le Christ l’Époux parle à son Église, l’Épouse.
Merci
Jean Michel Bernier

Méditation

Le mercredi 17 mars 2010

4ème semaine de carême

Advertisements

Étiquettes : , , , ,

2 Réponses to “Jamais un homme n’a parlé comme cet homme !”

  1. CORSON Georgina Says:

    Bonjour Jean Michel,
    quelle joie de te retrouver sur le web et d’avoir de tes nouvelles en direct!
    MERCI pour ces méditations qui nourissent ma prière depuis avant hier. Une amie m’a envoyée un texte signé de toi… et c’est à travers ce texte des rameaux, que je t’ai retrouvé! …parmi la foule ou je me suis retrouvée!
    Nous avons eu hier une très belle cérémonie simple et priante ou Gérard Sullivan présentait le lavement des pieds comme un sacrement: quand tout est perdu pour lui, Jésus a deux clés pour rester dans l’Amour: se mettre à genoux pour servir et rendre Grâce en rompant le pain –
    Je prie Jean Michel pour que toi aussi vive ta passion et ta montée vers Pâques avec ces 2 clés qui t’ouvrent toujours plus un chemin d’espérance et de joie.
    Avec toute mon amitié, Georgina
    PS Je mettrai Paul dans le coup ce soir- hier après la cérémonie il est vite reparti dans ses dossiers…

  2. Evina Evina Eric Says:

    Que Dieu vous bénisse, cette méditation n’est pas longue, mais elle est assez pleine et me procure une joie si magnifique. Dieu est vraiment admirable.

    Vous pouvez m’écrire à mon adresse email, je serais ravi de vous lire chaque jours. Et même si possible recevoir une formation.

    Que Dieu, le Christ Jésus vous bénisse, comme il me bénit encore en ce moment par cette méditation.

    Eric Evina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :