oui

Méditation

Le jeudi 25 mars 2010

fête de l’Annonciation

5ème semaine de carême


L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu.
Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait : ‘la femme stérile’.
Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. (Luc 1, 26 – 38)

Le coeur ce cette belle fête d’Annonciation, c’est le oui de Marie : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »

Le psaume d’aujourd’hui nous ramène à ce oui de Marie : « Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles ; tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j’ai dit : « Voici, je viens. » »

Au oui du Christ : « Le Christ commence donc par dire : Tu n’as pas voulu ni accepté les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les expiations pour le péché que la Loi prescrit d’offrir. Puis il déclare : Me voici, je suis venu pour faire ta volonté »

Je lisais dans un livre du père Raniero Cantallamessa sur la Vierge Marie, comme pour faire son oeuvre notre Dieu à besoin de ce oui.

Il prenait l’image du terrain qui est a construitre : est ce que j’irai construire sur un terrain qui ne m’appartient pas pas ?

Je risque une fois la construction faite de me retrouver devant quelqu’un qui me dise, c’est mon terrain, et ce que tu as mis dessus est à moi !

Le fait de donner tout à Dieu, permet au Seigneur de faire tout ce qu’il veut sans aucune réserve, puisque cette terre est sienne.

La question m’est posé maintenant, car si je veux que le Seigneur fasse son oeuvre en moi, il faut que je lui donne le terrain, cette terre qui est mienne. C’est ce qui se passe normalement au baptême, puisque je fais alliance avec Dieu comme les fiancés qui se donnent l’un à l’autre. « je me donne à toi, et je te reçois ».

Plus nous donnons à Dieu, plus il fera son oeuvre !

On donne vraiment une fois, mais il faut sans cesse refaire ce don…

Merci

Jean Michel Bernier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :