Qu’il entre le roi de gloire !

Méditation

Le vendredi 9 avril 2010

OCTAVE DE PAQUES


Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord du lac de Tibériade, et voici comment.
Il y avait là Simon-Pierre, avec Thomas (dont le nom signifie : Jumeau), Nathanaël, de Cana en Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres disciples.
Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, ils passèrent la nuit sans rien prendre.
Au lever du jour, Jésus était là, sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Jésus les appelle : « Les enfants, auriez-vous un peu de poisson ? » Ils lui répondent : « Non. »
Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le ramener, tellement il y avait de poisson.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre l’entendit déclarer que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau.
Les autres disciples arrivent en barque, tirant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
En débarquant sur le rivage, ils voient un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.
Jésus leur dit : « Apportez donc de ce poisson que vous venez de prendre. »
Simon-Pierre monta dans la barque et amena jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.
Jésus dit alors : « Venez déjeuner. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jésus s’approche, prend le pain et le leur donne, ainsi que le poisson.
C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.  (Jean 21, 1 – 14)

Dans saint Jean nous sommes à la 3ème manifestation de Jésus à ses disciples.
Il est bon de voir comment Jésus les retrouvent là où il les a connu, au bord du lac. Souvent Dieu nous rappel les moments qui ont été importants dans notre vie, les moments clés de notre vie. Quand les points de repères ne sont plus là il faut s’attacher à ce qui est solide à ce qui fonde notre vie.
Pour Pierre et les disciples ce moment de l’appel au bord du lac est vraiment un moment fondateur dans leur vie, ils ont quitté leur famille et sont parti à la suite de Jésus. On comprend mieux la déception des disciples après la mort de Jésus, ils ont tout perdu puisqu’ils avaient misé leur vie sur le Christ ! Aussi la résurrection doit visiter ce lieu pour lui donner sens. Ils sont parti sans savoir où ils allaient (comme Abrahamm), ils sont parti pour le Christ.
Le Seigneur ressuscité doit visiter dans notre vie tous ces lieux qui ont besoin de sens, où la lumière du ressuscité va ouvrir de nouveaux espaces de vie.
Les disciples sont parti dans la confiance, ils se sont appuyés sur Jésus, et ils avaient raison. En revenant sur ce lieu, ils voient le chemin parcouru, ils sont parti pour certaines raisons, avec certains idéaux, aujourd’hui ils savent que c’est uniquement à cause du Ressuscité, car comme nous le dit St Paul, si le Christ n’est pas ressuscité, alors vaine est notre foi !
Jésus ira plus loin, il leur fera vivre certains évènements comme la pèche miraculeuse, le pain et le poissons. D’ailleurs toujours avec la même pédagogie, Jésus montre qu’il peut se débrouiller tout seul, mais il choisit d’avoir besoin de nous. (les poissons et le pain sont là et pourtant Jésus dira :  « Apportez donc de ce poisson que vous venez de prendre. » ce poisson que lui même à donné (tout est don !).
Visitons nous aussi à la lumière du ressuscité tous ces lieux importants de notre vie. Car le Christ nous attend dans ces lieux. Dans St Matthieu au récit de la résurrection au chapitre 28 nous lisons :  » Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » » Laissons visiter tous les moments de notre histoire par le Ressuscité, c’est en lui que tout prend sens.
Dans la suite de ce chapitre 21 dans St Jean nous lisons le moment où Jésus appel Pierre 3 fois, comme si Jésus le Ressuscité voulait aussi visiter ce moment douloureux du reniement de Pierre pour le guérir et vivre le pardon.
L’annonce de la résurrection commence dans la vie des disciples ; avant d’aller aux quatre coins du monde, il faut que le Christ visite la vie de ceux qui seront les porteurs de la bonne nouvelle. Il ne seront pas seulement les porteurs d’une bonne Parole, ils seront eux même une parole vivante parce unifiés et réconciliés intérieurement par le Ressuscité.
Ouvrons les portes au Ressuscité, comme dit le psaume : « qu’il entre le roi de gloire » ! afin de visiter notre Galilée.
Merci
Jean Michel Bernier

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :