L’esprit du monde ou du Christ ?

Méditation

le samedi 8 mai 2010

5ème semaine du temps Pascal


A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi.
Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous.
Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a observé ma parole, on observera aussi la vôtre.
Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. »  (Jean 15, 18 – 21)

Il y a une opposition entre ce que dit le monde et ce que dit Jésus, entre ce que fait le monde et ce que fait Jésus, entre ce que recherche le monde et ce que recherche Jésus.

Nous connaissons peut-être ce combat entre l’esprit du monde et le Christ. Ce combat il faut être honete ne commence pas à l’extérieur, mais à l’intérieur de nous. Il serait trop facile de se mettre en dehors de ce combat comme si tout était réconcilié en nous. Jésus au désert a vécu ce combat, et cela jusqu’à la fin, puisqu’à Gethsémanie Jésus s’en remettait à la volonté du Père une nouvelle fois. Le combat n’est jamais fini, même si la victoire est acquise dans la résurrection du Christ, il nous faut la saisir avec lui sans cesse.

St Paul dira son combat intérieur d’un manière très claire : « En effet, je ne comprends pas ce que j’accomplis, car ce que je voudrais faire, ce n’est pas ce que je réalise ; mais ce que je déteste, c’est cela que je fais. » (Romains 7, 15).

  • Là où le monde nous propose de nous mettre au centre, Jésus nous propose de mettre Dieu au centre de notre vie, comme lui a mis le Père au centre de sa vie ; il nous propose aussi de mettre les autres au centre de notre vie.
  • Là où le monde nous propose des techniques pour le bien-être intérieur, Jésus nous propose une vrai relation d’amour avec lui, avec le Père pour savoir trouver notre richesse dans le regard de celui qui nous aime.
  • Là où le monde propose la sincérité par rapport à nos sentiments (je ne sent plus rien, alors c’est que je ne t’aime plus !), Jésus propose la vérité d’une relation qui dépasse les nuits et les épreuves de la vie, l’engagement ne se fait pas seulement sur le senti, mais sur le don et la fidélité à une parole donné.
  • Là où le monde propose de briller à l’extérieur à travers le paraitre et la séduction ; Jésus propose de nous parer de l’intérieur, dans l’humilité d’une relation pleine de tendresse avec Dieu, dans la beauté d’un amour prévenant envers le prochain…
  • Là où le monde propose d’avoir beaucoup pour être en sécurité, et de protèger ce que nous avons, Jésus nous propose de partager pour trouver notre sécurité non pas dans ce que nous avons mais dans nos relations. Jésus dira à son Père tout ce qui est a moi est à toi, et tout ce qui est à toi est à moi. Quelle sécurité de nous reposer plus les uns sur les autres que sur ce que nous avons !
  • Là où le monde propose de dominer, Jésus nous propose d’obéir, de nous soumettre les uns aux autres pour nous soumettre à Dieu. Jésus nous dira « ma nourriture est de faire la volonté de mon Père » (Jean 4, 34). Nous pouvons accepter de dépendre les uns des autres dans notre désir de ne pas dépendre de nous même mais de celui que nous aimons. C’est bien cela l’amour, ne pas être au centre et cela de manière concrète, ma parole n’est pas un absolu, je peux me recevoir d’un autre, la vérité ce n’est pas moi, c’est le Christ et cela se manifeste concrètement, dans cette dépendance à la parole d’un autre : le Seigneur. Cela va se vivre bien réellement à travers un supérieur de communauté, le conjoint, un frère ou une soeur qui vit avec nous, un colègue de travail… Nous pouvons même trouver la joie de ne pas dépendre de nous même, mais de chercher ensemble le chemin et la présence du Seigneur.
  • ….

Si Jésus s’est trouvé face à ce combat, il en sera de même pour nous… il en est de même pour nous maintenant pour que le Christ vive en nous, pour que nous soyons les témoins du Christ et non pas du monde  !

Merci

Jean Michel Bernier

Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :