Quand viendra le Défenseur…

Méditation

le lundi 10 mai 2010

6ème semaine du temps Pascal


À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.
Et vous aussi, vous rendrez témoignage, vous qui êtes avec moi depuis le commencement. Je vous dis tout cela pour que vous ne risquiez pas de tomber
On vous exclura de la synagogue. Et même, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront offrir ainsi un sacrifice à Dieu.
Ils le feront parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni moi.
Mais voici pourquoi je vous dis tout cela : quand cette heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. Je ne vous l’ai pas dit dès le commencement, parce que j’étais avec vous. »  (Je’an 15, 26 – 27 ; 16, 1 – 4)


Jésus nous invite à attendre le défenseur ou bien l’Esprit de vérité qui procède du Père.
Nous avons besoin d’un Défenseur, de l’Esprit de vérité. Il faut reconnaitre que ce qui est annoncé par Jésus n’est pas forcément rassurant ! : « On vous exclura de la synagogue. Et même, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront offrir ainsi un sacrifice à Dieu. Ils le feront parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni moi. ». Et pourtant Jésus nous dit que nous serons défendu ! Nous n’aurons pas à compter sur l’aide des hommes mais sur l’Esprit de Dieu qui défend et met dans la vérité, cela ne veut pas dire que l’Esprit Saint n’agira pas à travers les hommes, mais c’est bien lui qui agira de sa propre initiative.
Aussi n’ayons rien à craindre, Dieu prend soin de nous quelque soit notre situation. Il en fait même un témoignage, ce qui est contre nous fini par se retourner pour nous ou plus exacteement pour la gloire de Dieu.
Nous avons souvent peur pour nous même, et nous avons raison si nous comptons sur nous même, mais si nous comptons sur Dieu alors de qui aurions nous peur ? Comme nous dit la Parole de Dieu : « Si Dieu est pour nous qui sera contre nous ? ».
N’ayons plus peur de témoigner de Jésus, de ses merveilles… Il nous faut bien sûr de la discretion, mais sous prétexte de respect on ose plus parfois être nous même et témoigner de ce qui nous fait vivre. Comme dis sainte Bernadette à son curé : « je suis chargé de vous le dire pas de vous faire croire ! ». Voilà la justesse du témoignage, dire comme des témoins émerveillés ce que fait le Seigneur pour nous, et ce qu’il est pour nous ! Les contradictions, ce n’est pas notre problème, le Défenseur s’en occupera, il viendra lui l’Esprit de vérité ; peut-être pas quand je veux et comme je veux, mais surement quand il veut et comme il veut !.
Merci
Jean Michel BERNIER
Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :