Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu

Méditation

le mardi 11 mai 2010

6ème semaine du temps Pascal


Dans la ville de Philippes, la foule se souleva contre Paul et Silas ; les magistrats ordonnèrent de les dépouiller de leurs vêtements pour leur donner la bastonnade.
Après les avoir roués de coups, on les jeta en prison, en donnant au gardien la consigne de les surveiller de près.
Pour appliquer cette consigne, il les mit tout au fond de la prison, avec les pieds coincés dans des blocs de bois.
Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres détenus les écoutaient.
Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre, qui secoua les fondations de la prison : à l’instant même, toutes les portes s’ouvrirent, et les entraves de tous les détenus sautèrent.
Le gardien, tiré de son sommeil, vit que les portes de la prison étaient ouvertes ; croyant que les détenus s’étaient évadés, il dégaina son épée et il allait se donner la mort.
Mais Paul se mit à crier : « Ne va pas te faire de mal, nous sommes tous là. »
Le gardien réclama de la lumière ; tout tremblant, il accourut et se jeta aux pieds de Paul et de Silas.
Puis il les emmena dehors et leur demanda : « Que dois-je faire pour être sauvé, mes seigneurs ? »
Ils lui répondirent : « Crois au Seigneur Jésus ; alors tu seras sauvé, toi et toute ta maison. »
Ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu’à tous ceux qui vivaient dans sa maison.
A l’heure même, en pleine nuit, le gardien les emmena pour laver leurs plaies. A l’instant même, il reçut le baptême avec tous les siens.
Puis il invita Paul et Silas à monter chez lui, fit préparer la table et, avec toute sa maison, il laissa déborder sa joie de croire en Dieu.  (A 16, 22 – 34)


Quel formidable témoignage que nous donnent Paul et Silas : « Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les autres détenus les écoutaient. » et ce qui se produit est encore plus étonnant : »Tout à coup, il y eut un violent tremblement de terre, qui secoua les fondations de la prison : à l’instant même, toutes les portes s’ouvrirent, et les entraves de tous les détenus sautèrent. »

La louange est vraiment ce qui ouvre les portes, ce qui fait tomber les murs (comme à Jéricho).

Nous pouvons demander au Saint Esprit de nous apprendre à louer, ce qui se produit dans la prison est comme une Pentecote… un tremblement de terre… toutes les entraves qui tombent. Le Seigneur est vraiment un Dieu libérateur, nous en voyons le commencement à l’Exode, et cela se prolonge jusqu’à aujourd’hui !

Qu’attendons nous pour louer ? Il ne s’agit pas de louer pour ce qui ne va pas (c’est un peu difficile non !) mais on peut louer pour le Seigneur qui est là présent quelques soient les circonstances… Jamais il ne s’éloignera de nous, d’ailleurs si Jésus veut dire « Dieu sauve » ; Emmanuel, l’autre nom de Jésus veut dire « Dieu avec nous ». C’est ce qui se passe dans cette prison, les diciples dans ce lieu de misère louent le Seigneur pour sa présence, et le résultat est qu’il se manifeste…

Je peux prier pour que le Seigneur me donne la paix parce que je suis angoissé, ou en colère, mais peut-être qu’avant de demander il me faut reconnaitre que le Seigneur a cette paix que j’attend ; aussi le premier mouvement ne doit pas être de demander mais de louer c’est à dire de reconnaitre et de bénir le Seigneur pour ce qu’il est, pour ce qu’il a … cette reconnaissance dans la louange est un acte de foi qui me prépare et me dispose à accueillir ce don.

Bénir le Seigneur pour la paix qui est en lui, parce que Jésus est prince de paix, bénir parce que Dieu est source de toute joie… dit à Dieu que je crois en lui, cela me décentre de moi-même et me rend disponible pour que Dieu fasse son oeuvre.

La louange est première par rapport à la demande, car elle me décentre vraiment de moi-même, ensuite quand je suis dans la louage, dans la contemplation de Dieu, je peux humblement lui demander de prendre soin de son enfant, car en louant Dieu, je me suis vraiment montré fils et fille du Père. (le notre Père ne commence pas par la demande !).  Parfois comme dans ce texte, je n’ai pas besoin d’aller jusqu’à la demande, car la louange à permis à Dieu de faire son oeuvre de salut.

Alors louons le Seigneur ! Quel est le risque ?

D’ailleurs je n’ai pas à louer dans le but d’obtenir quelque chose, mais simplement parce que Dieu est mon Père, et que je suis son enfant.

Le premier fruit de cette prière : la louange, c’est de me rendre un peu plus enfant de Dieu, cela me place dans ma voccation, ensuite cela permet à Dieu de faire son oeuvre en s’occupant de ses fils et filles !

« Louez le Seigneur », sans cesse le psalmiste nous rappelle à notre vocation…. et nous verrons des portes s’ouvrir, des entraves tomber et des murs s’écrouler.

Merci

Jean Michel BERNIER

Une Réponse to “Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu”

  1. Jackson Says:

    C’etait tres enrichissant et tres fortifiant. Vraiement que Dieu vous benisse et vous inspire encore plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :