demandez, et vous recevrez : ainsi vous serez comblés de joie

Méditation

le samedi 15 mai 2010

6ème semaine de Pâques


A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : si vous demandez quelque chose à mon Père en invoquant mon nom, il vous le donnera.
Jusqu’ici vous n’avez rien demandé en invoquant mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi vous serez comblés de joie.
J’ai employé des paraboles pour vous parler de tout cela. L’heure vient où, sans employer de paraboles, je vous annoncerai ouvertement tout ce qui concerne le Père.
En ce jour-là, vous demanderez en invoquant mon nom ; or, je ne vous dis pas que c’est moi qui prierai le Père pour vous,
car le Père lui-même vous aime, parce que vraiment vous m’aimez, et vous croyez que je suis venu d’auprès de Dieu.
Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père. »  (Jean 16, 23b – 28)

Jésus nous invite à prendre une vrai place de fils et de fille : « En ce jour-là, vous demanderez en invoquant mon nom ; or, je ne vous dis pas que c’est moi qui prierai le Père pour vous ». Il s’agit de faire comme le Fils unique, de parler et de demander en son nom.
Jésus nous invite a être audacieux : « Amen, amen, je vous le dis : si vous demandez quelque chose à mon Père en invoquant mon nom, il vous le donnera. Jusqu’ici vous n’avez rien demandé en invoquant mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi vous serez comblés de joie…».
Nous avons a faire un choix : celui de dépendre du Père, comme Jésus dépend du Père, et ce choix est un chemin de joie nous dit Jésus. La joie est de vivre pleinement notre appel,  notre vocation, c’est à dire être aimé et aimer, vivre l’alliance.
Dépendre de celui que l’on aime c’est cela l’amour, et ne pas vivre cette dépendance parce que j’y suis obligé, mais parce que je le choisi.
Demander pour recevoir : qu’est ce qui est le plus important demander ou bien recevoir, les deux sont important ; demander c’est me mettre en dépendance avec celui à qui je demande, et recevoir c’est être comblé par celui qui me donne.
Choisissons le chemin de l’alliance, choisissons de dépendre de Dieu et nous aurons vraiment la joie d’être des fils et des filles de Dieu
La vrai joie n’est pas d’abord de recevoir, mais de dépendre de celui que l’on aime.
Trop souvent en recevant le cadeau nous finissons par oublier le donateur !
Merci
Jean Michel Bernier
En ce jour-là, vous demanderez en invoquant mon nom ; or, je ne vous dis pas que c’est moi qui prierai le Père pour vous

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :