Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie…

Méditation

le dimanche 16 mai 2010

7ème semaine de Pâques


À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi : « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi.
Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un :
moi en eux, et toi en moi. Que leur unité soit parfaite ; ainsi, le monde saura que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant même la création du monde.
Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ils ont reconnu, eux aussi, que tu m’as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître encore, pour qu’ils aient en eux l’amour dont tu m’as aimé, et que moi aussi, je sois en eux. »  (Jean 17, 20 – 26)


Jésus prie, c’est son testament, juste avant sa passion au chapitre 17.

Nous entendons Jésus dire à son Père : « Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé ». Cette unité est vraiment le désir de Jésus, c’est même le témoignage qui doit être donné pour que le monde croie !

Est ce que je crois que la prière de Jésus sera exaucé ?

Qu’est ce que je fais pour qu’elle soit exaucé ?

Jésus à donné sa vie pour l’unité des chrétiens, pour l’unité des peuples, pour ma propre unité intérieure en me libérant du péché, par le salut offert…

Est ce que je donne ma vie ou de ma vie pour que se fasse l’oeuvre d’unité du Christ ? Ce n’est pas mon oeuvre c’est bien celle du Christ.

Si je veux annoncer Dieu, il me faut travailler à l’unité, car l’unité est le signe de la présence du Chist ; Jésus le dira d’une autre manière en disant à ses disciples : « à l’amour que vous aurez les uns pour les autres, on vous reconnaitra pour mes disciples« .

Alors manifestons Dieu en étant un, en laissant le Seigneur faire son oeuvre de réconciliation entre nous et en nous, et le monde pourra croire !

C’est une manière bien concrète de dire Dieu sans ouvrir la bouche, mais en vivant tout simplement de la grâce de paix et d’unité que le Seigneur nous donne. Il nous la donne à nous de saisir cette grâce et de la conquérir, car c’est comme la terre promise : « le don d’une conquête ». (titre du livre de Georges AUZOU qui commente le livre de Josué).

C’est donné comme un cadeau car le Christ à prié pour nous et sa prière le Père l’écoute toujours, mais il nous faut non seulement l’accueillir, mais se battre pour gagner ce don. Se battre contre nous même, nos propres découragements, contre ceux qui ne veulent pas cette unité, contre ceux qui n’y croient pas…

Comme toute alliance est à la fois un cadeau et un choix, il nous faut accueillir et conquérir !

Merci

Jean Michel

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :