Ceci est mon corps, qui est pour vous

Méditation

Le dimanche 6 juin  2010

Fête du Saint Sacrement


Frères, moi, Paul, je vous ai transmis ce que j »ai reçu de la tradition qui vient du Seigneur : la nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain,
puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »
Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.  (1 Co 11, 23 – 26)

Jésus se donne vraiment à nous jusqu’au bout, que peut-il donner de plus que lui même ? Il donne son corps.

Son corps est livré pour nous, est déposé dans nos mains comme une offrande.

Avant de nous demander de nous offrir, Dieu lui même fait le premier pas il se donne sans retenu, sans condition.. jusqu’au bout ; « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde il les aima jusqu’au bout » (Jean 13, 1).

Si nous voulons suivre le Christ nous sommes appelé à vivre de ce don, c’est à dire le recevoir vraiment. Le mot livré est utilisé dans la parabole des talents, « il leur livra ses biens ! » C’est beaucoup plus que prêter, … c’est abandonner dans les mains de l’autre. Il ne s’agit pas d’enfouir ce don et de faire comme si nous n’avions rien reçu ! Accueillons pleinement ce don pour qu’il porte du fruit. Alors nous pourrons à notre tour répondre à ce don par notre propre don afin d’entrer dans l’alliance que Dieu nous propose.

Ce corps livré l’est avec le sang ; le corps d’un coté, le sang de l’autre… ce don est fait jusqu’au bout, jusqu’à la mort…

Nous proclamons la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne, et nous attendons vraiment son retour, car cette alliance attend le banquet de noce ! Soyons comme les vierges sages qui peuvent attendent et traverser la nuit jusqu’à la venu de l’Époux, car il vient pour notre joie, et le salut du monde.

Si nous communion, nous acceptons ce chemin que le Christ ouvre devant nous, celui du don et de l’alliance, chemin de croix et chemin de joie.

N’ayons pas peur nous sommes appelé à ce don, à cette alliance, et les disciples eux-même vont résister, il faudra que Jésus les « tire » par les pieds (cf le lavement des pieds)  pour qu’ils passent avec lui, pour qu’ils vivent leur pâques à la suite du Seigneur.

Nous pouvons penser à toutes ces pâques qui sont devant nous, tous ces lieux où j’apprends peu à peu à me donner, à accueillir une vie plus pleine, plus belle, plus aimante… Pour dire avec Jésus « ceci est mon corps, qui est pour vous« …

Merci

Jean Michel Bernier

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :