je ne suis pas venu abolir, mais accomplir

Méditation

Le mercredi 9 juin  2010

10ème semaine du temps ordinaire


Comme les disciples s »étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes :je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux. »  (Matthieu 5, 17 – 19)


Jésus ne vient pas abolir mais accomplir. C’est la manière de faire de Dieu, il est à l’origine de tout, aussi il peut mener tout à son accomplissement.

C’est ce qu’il fait avec le pain à l’eucharistie, il n’abolit pas, il mène à son achèvement. Jésus dira, je suis le pain  véritable, le pain de vie. Ce pain qui est le fruit de la terre et du travail des hommes deviendra le pain véritable, pas seulement pour nourrir nos corps, mais aussi nourrir tout notre être et nous transformer en Christ. Ce pain transformé sous l’action de l’Esprit Saint à trouvé son accomplissement, il est le pain véritable, qui met en communion avec le Christ. Saint Paul dira que tout sera récapitulé en Christ, aussi nous voyons en dans l’eucharistie déjà la préfiguration de ce grand mystère.

Dans sa manière de faire l’homme souvent détruit pour transformer, il ne respecte pas toujours la destination de chaque chose. Pour ne pas abolir mais accomplir il faut bien connaitre ce dont nous nous occupons.

C’est valable pour la création ou l’homme se rend compte aujourd’hui à ses dépends que la nature doit être respecté et non détruite, que l’on peut la transformer mais en la respectant pour l’amener à remplir tout son rôle.

Dans l’éducation nous avons à accomplir et non abolir, savoir être à l’écoute pour que le meilleurs en l’autre trouve son achèvement.

Tout ce qui est bon doit trouver un chemin d’accomplissement. Dieu ne donne pas du tout fait, du prêt à emporter, il donne des graines dont il faudra prendre soin pour qu’elle trouvent leur accomplissement.

Alors comme le Christ sachons regarder ce qui en nous, autour de nous est en attente d’accomplissement, et travaillons à l’avènement du Royaume en faisant advenir ce que Dieu à semé.

Merci

Jean Michel BERNIER

Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :