Méditation

Le samedi 7 aout 2010

18ème semaine du temps ordinaire


Quand Jésus, Pierre, Jacques et Jean rejoignirent la foule, après que Jésus eut été transfiguré sur la montagne, un homme s’approcha, et tombant à genoux devant lui,
il lui dit : « Seigneur, prends pitié de mon fils. Il a des crises d’épilepsie, il est bien malade. Souvent il tombe dans le feu et souvent aussi dans l’eau.
Je l’ai amené à tes disciples, mais ils n’ont pas pu le guérir. »
Jésus leur dit : « Génération incroyante et dévoyée, combien de temps devrai-je rester avec vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi ici. »
Jésus l’interpella vivement, le démon sortit de lui et à l’heure même l’enfant fut guéri.
Alors les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent en particulier : « Pour quelle raison est-ce que nous, nous n’avons pas pu l’expulser ? »
Jésus leur répond : « C’est parce que vous avez trop peu de foi. Amen, je vous le dis : si vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : ‘Transporte-toi d’ici jusque là-bas’, et elle se transportera ; rien ne vous sera impossible. »  (Matthieu 17, 14 – 20)


Je me suis toujours demandé pourquoi déplacer les montagnes car ce que Dieu à fait est bon, est beau, je n’ai jamais vu l’intérêt de changer le paysage !

Mais il faut voir que Jésus en disant cela doit montrer la montagne qu’il vient de descendre, cette montagne où il fut transfiguré. (voir le texte qui précède – la liturgie d’hier : fête de la transfiguration).

La foi c’est pour transporter cette montagne où nous avons vu la gloire de Dieu, où Dieu s’est manifesté dans ma vie, hier peut-être ou bien il y a un an ou 10 ans… Si je transporte cette montagne je pourrai vivre en présence du Seigneur même si je ne sent rien, même si je ne vois rien, car je sais que Dieu est présent, il est le même. Comme le soleil qui brille toujours même si parfois il est caché par les nuages !

C’est ce que vit le peuple d’Israël, quand il fait mémoire durant la Pâque de la traversé de la mer rouge, il revit cet acte de salut dans la foi, de même durant l’eucharistie, nous déplaçons par la foi la montagne du Golgotha, la tombeau de la résurrection pour vivre la Pâque avec le Christ.

Alors dans la foi déplaçons ces montagnes qui nous ont révélés le visage de Dieu pour que dans le banal quotidien de la vie nous ayons le visage rayonnant de la Gloire de Dieu.

Merci

Jean Michel

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :